Travail en réseau

Le travail en réseau, une réponse à la complexité des besoins.

Le service social de la CARSAT a développé une action régionale déclinée dans chaque département de sa circonscription

(Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Creuse, Deux-Sèvres, Vienne et Haute-Vienne).
Cette action vise à organiser une offre de services partenariales adaptée à la globalité des besoins des personnes vulnérables.

Les plus values du réseau :

  • Le réseau confère une place centrale à l'usager : il est membre actif du réseau. Professionnels et usagers sont ainsi des promoteurs liés par des actions communes.
  • Le réseau va au-delà de relations interprofessionnelles : ouverture du réseau à des responsables locaux, à la population (habitants, usagers, associations de malades, de quartier, etc...).
  • Le réseau est un moyen de développer des pratiques interprofessionnelles nouvelles, dans une dynamique de coopération : pratiques fondées avant tout sur la transdisciplinarité, l'échange de compétences, le partage de diagnostic, des règles de non concurrence et l'absence de rapports hiérarchiques.
  • Le réseau a une existence officielle, reconnu par les diverses institutions et formalisé par une charte ou une convention.

L'intérêt du travail en réseau se décline sur trois niveaux :

1. Pour la personne

  • Bénéficier d'un accompagnement pluridisciplinaire et d'une prise en charge globale de sa situation
  • Devenir puis rester l'acteur principal dans la détermination des besoins et la mise en oeuvre des solutions apportées
  • Mieux se repérer parmi les partenaires
  • Bénéficier des liens qu'entretiennent les partenaires permettant ainsi un relais de l'information afin d'éviter des répétitions de " son histoire de vie "
  • Lui permettre d'obtenir une réponse adaptée à sa problématique par l'orientation vers le partenaire le plus compétent (passage de relais)


2. Pour les professionnels

  • Mieux appréhender les problématiques d'un public donné
  • Mieux se connaître et se reconnaître en tant que partenaires
  • Echanger des informations et des connaissances entre partenaires
  • Déterminer et apporter en commun une réponse globale et cohérente aux problèmes de l'usager
  • Prévenir des situations à risque
  • Enrichir ses compétences


3. Pour les institutions

  • Affirmer leur rôle, leur champ d'intervention, leurs objectifs et communiquer autour de ces 3 axes
  • Favoriser des politiques de prévention et de gestion du risque, ainsi que des politiques de santé publique.